WeMob est un écosystème contributif inclusif

une communauté d’acteurs autonomes et reliés sur des bases claires et partager (#CodeSocial) pour incarner une économie porteuse de sens et d’efficience au service d’une économie de la connaissance au service du vivant.

WeMob n’est pas simplement une entreprise mais un écosystème contributif agissant au service d’objectifs communs. Nous formons une communauté d’acteurs autonomes et reliés. Nous développons des règles et des pratiques communes pour favoriser la construction d’un territoire de confiance propice au développement de l’intelligence collective et de l’innovation sociétale. Pour construire l’écosystème nous éditons et utilisons la démarche #CodeSocial. Nous accompagnons aussi l’émergence d’autres écosystèmes contributifs à partir de cette méthode de description, de reliance et d’opérationnalisation. Nous partageons le rêve qu’il est possible d’agir concrètement pour développer une économie capable de régénérer les écosystèmes (sociaux et naturels).

L’accompagnement… un fondement pour Nous 

A. Accompagner chacun(e) dans la révélation et la valorisation de ses talents.

C. Construire un socle bienveillant, convivial et efficient.

C. Créer les conditions favorables aux synergies.

O. Observer attentivement ce qui émerge spontanément.

M. Mutualiser les bonnes pratiques.

P. Promouvoir une visée commune autour de WeMob.

A. Animer l’esprit de communauté.

G. Garantir une médiation en cas de difficultés.

N. Nourrir le terreau de l’être-ensemble.

E. Élargir les possibilités de réalisation collective.

R. Relier nos énergies dans le sens d’une évolution positive.

Nous souhaitons nous inspirer d’une démarche inspirée par le vivant (stigmergie et holoptisme) et par l’utopie Internet basée sur une économie de la connaissance ouverte.

Contribuer c’est donc souscrire à l’idée que tout projet est défini par des règles, et que c’est dans le cadre de règles clairement définies que peuvent se développer d’authentiques dynamiques stigmergiques :-). En biologie, la stigmergie est un mécanisme de coordination indirecte entre les agents. Le principe est que la trace laissée dans l’environnement par l’action initiale stimule une action suivante, par le même agent ou un agent différent.

Plus que la transparence totale, nous mettons en avant la pratique du processus ouvert. Toutes les informations ne sont pas accessibles à tous mais les procédures pour y accéder sont claires et partagées. C’est par cette pratique que nous développons l’holoptisme nécessaire à mettre la confiance au cœur de la communauté. L’holoptisme se définit comme un « Espace physique ou virtuel dont l’architecture est intentionnellement conçue pour donner à ses acteurs la faculté de voir et percevoir l’ensemble de ce qui s’y déroule.

Nous expérimentons un certain nombre d’outils et de méthodologies dont l’objectif est de permettre à l’écosystème WeMob

  • D’oeuvrer ensemble efficacement sur la base de règles du jeu clairement définies (#CodeSocial)
  • D’interagir de manière fluide (Système d’information ouvert, Environnement de Travail Contributif et Connecté – ETCC)
  • De collaborer de manière agile et décentralisée dans un climat de confiance et de joie
  • De partager nos offres et opportunités (Catalogue contributif)
  • De répartir ouvertement la valeur collectivement générée (Matrices de richesses)

Les socles de notre état d’esprit au service de l’intelligence collective

Processus Ouvert (OpenProcess). Il ne s’agit pas de transparence totale mais simplement de répondre au besoin de rendre les règles du jeu claires et partagées. Dans la pratique, il s’agit de :

  • maintenir et de faire évoluer le #CodeSocial du projet de façon ouverte et transparente.
  • produire une fiche d’identité et des compte-rendus d’activités réguliers,
  • établir une évaluation des flux de richesses pour chaque mission-projet qui permette de visualiser les ressources (qualitatives et quantitatives) et les flux d’échanges (organisation ou relation) entre les membres.
  • qualifier les liens de partenariat.

Retour d’expériences (FeedBack). Il s’agit de la participation à l’évolution du projet : dire ce qu’on fait et faire ce qu’on dit. Le FeedBack sert à partager ou repérer les bonnes pratiques, les difficultés, les futures améliorations. Il est une constituante du processus d’auto-animation de la communauté.

L’être ensemble 

Nous oeuvrons pour la construction d’une communauté d’ « inter-êtres » basée sur la confiance, l’efficience, l’auto-organisation et l’intelligence collective.

Les relations humaines s’inscrivent dans une perspective de bienveillance, d’autonomie, de confiance, de transparence, de réciprocité et d’ouverture à la reliance. Nous souhaitons offrir l’expérience d’un réel inter-être, où l’individualité de chacun est pleinement respectée.

Nous accordons une place importante à l’hospitalité, à la joie, au jeu, aux fêtes et célébrations, aux moments en dehors de toute production, recherchant la convivialité et le lien humain.

La confiance à priori et l’aptitude à faire confiance aux autres sont des fondamentaux auxquels nous tenons particulièrement.

Les postures critiques sont les bienvenues à condition qu’elles soient bienveillantes et constructives.

Le respect, l’écoute de la pensée et de la parole de tous, qui se traduit dans l’équité des temps de parole, est un autre des fondamentaux.

Pour que le processus collectif donne le maximum, nous supposons la bonne foi. Cela signifie que nous croyons que tous ceux qui contribuent, le font dans une optique informative, éducative, pertinente et enrichissante. Supposer la bonne foi est une valeur clé. Peu importe la contribution, nous donnons aux personnes le bénéfice du doute et partons du principe que ceux qui participent adhèrent et soutiennent notre démarche. C’est ce que nous appelons les contributions constructives.

En cas d’erreurs, la nature de la communauté fait qu’il est facile de les corriger. Notre auto-organisation et les règles contributives le permettent.

Supposer la bonne foi signifie que quand nous trouvons une erreur, nous oeuvrons pour la corriger et nous nous souvenons que la personne qui a fait l’erreur a aussi œuvré pour améliorer les ressources et construire les communs.

Tout ce que nous faisons, nous le faisons en tant que membres d’une communauté agissant pour développer un bien commun.. Chaque mission est un ouvrage commun. En contribuant, nous faisons confiance à la communauté pour reconnaître la valeur de notre ouvrage.

Le respect de la communauté est un bien précieux, c’est notre bien commun et même si nous ne pouvons pas toujours être d’accord nous en prenons soin collectivement.

Nous croyons qu’un groupe de personnes oeuvrant ensemble est en soi un résultat profond et de valeur. Nous espérons créer des espaces où de belles constructions se produiront. C’est la philosophie qui nous anime dans l’optique de créations communes et pérennes.

Les contributions de chacun sont un cadeau pour la communauté. Pour que la communauté s’épanouisse, laissez aller vos contributions. Tentez d’être en accord avec cela. Il est toujours temps de revenir sur une contribution, la transformer, en débattre. Nous sommes bienveillants les uns envers les autres. Pour collaborer sur un ouvrage, c’est mieux d’avoir confiance et d’être aligné sur des intentions communes. Les raisons pour que la coopération se mette en place est que nous sommes des personnes et que c’est profondément dans notre nature de faire les choses ensemble.

Contribuer se fait dans la confiance. Faites confiance à la communauté pour vous impliquer positivement dans votre ouvrage. Les membres ayant l’expérience de la communauté sont là pour protéger votre ouvrage. La confiance s’accroît avec le temps et l’expérience. Testez le en contribuant, puis regardez le résultat !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *